La cloche vide

Les oiseaux morts

Dans la maison ou tout s’endort

Neuf heures

La terre se tient immobile

On dirait que quelq’un soupire

Les arbres ont l’air de sourir